Etendre la mémoire de son iPad avec le Verbatim Mediashare

L’iPad est un très bon appareil. Il a néanmoins des défauts. L’un des plus contraignants à mon gout est sa limitation de sa capacité de stockage. Pour les vancances, j’étais à la recherche d’une solution nous permettant d’étendre la capacité de stockage de mes iPad, principalement pour pouvoir emporter des films pour le voyage avec les enfants.

L’objectif était que chacun puisse sur son iPad de pouvoir avoir l’essentiel de leur filmothèque avec eux en voiture et à l’hotel.

Pour cela, j’ai eu besoin d’un partageur de données est pratique, efficace, sans fil et autonome. Mon choix s’est porté, par opportunisme, sur un solution Verbatim Mediashare et un disque dur USB de 1 To.

Esthétiquement c’est un bel appareil, petit, léger, sans fil, pas épais, tient dans une poche. Aucun coin, tout est dans des formes épurées agréables au touché. Cet appareil est très complet, mais sa mise en marche est complexe. Le manuel utilisateur, livré avec le matériel, ne vous apportera aucune aide.

L’utilisation principale de ce type d’appareil est le partage de fichiers à travers un réseau Wifi dédié. Le nom du réseau (le SSID) est marqué au dos de l’équipement ainsi que le mot de passe. Pour moi, le SSID est de la forme Verbatim-XXXX.

Le partage de fichiers

Cet appareil ne possède pas de mémoire interne propre. Il faut passer par ses slots mémoires (USB ou SD Card) sur lesquels il faudra connecter les espaces de stockages que vous souhaitez exposer. Cela peut être un disque dur USB auto-alimenté, une clé USB ou une carte SD. Les équipements vont pouvoir avoir accès à ces ressources à travers un partage SAMBA sur le réseau Wifi présenté par le Verbatim.

A la première mise en service, il suffira de télécharger l’application « MediaShare Wireless » sur l’AppStore et de paramétrer le code de la connexion Wifi qui figure au dos de l’appareil. L’appareil supporte un maximum de 5 clients.

Il est très facile d’exposer ces partage sur d’autres applications. Pour cela, il faut soit branche un périphérique USB soit insérer une carte SD.

Voici par exemple, la connexion de l’équipement pour Goodreader :

  • Lorsque vous êtes connecté au Wifi Verbatim
  • Choisir un Drive Samba (SMB)
  • Pour Network Address choisir MEDIASHR ou l’adresse IP 10.10.10.254
  • L’utilisateur est admin
  • Le mot de passe est rien par défaut sinon c’est celui que vous aurez saisi dans l’application Mediashare

Vous pouvez alors télécharger ou déverser tout type de fichiers sur le MediaShare.

La diffusion en temps réel

L’autre intérêt de cet appareil pour mes enfants, est la lecture en temps réel d’un flux (streaming) de type MP3 ou AVI. Concretement, cela signifie que mes enfants n’ont pas besoin de télécharger le fil à voir sur leur iPad mais il peuvent le regarder sans le télécharger.

Par exemple, avec les lecteurs Infuse ou NPlayer vous pouvez lire en streaming en programmant l’adresse 10.10.10.254 sur la partie serveur SMB et vous pourrez ainsi lire directement les films sans les télécharger. La seul mémoire utilisée est alors celle du MediaShare. Attention toutefois, en fonction du nombre de clients connectés il peut être nécessaire d’augmenter la taille du cache (par exemple sur Nplayer), mais dans l’ensemble cela fonctionne très bien.

En revanche, je pensais copier les films achetés sur mon Mac ou sur l’iPad sur l’iTunes Store sur mon disque dur et puis voila. Et bien non. **Cela ne fonctionne pas ! Il y a une protection sur ces fichiers qui interdit cette opération.** Il faut donc faire « sauter » les DRMs (la protection des fichiers que vous avez acheté) pour pouvoir les transférer et pouvoir les lires sur vos iTrucs.

De la même manière, vous pouvez partager des photos ou de la musique ou autre chose…Attention toutefois à l’autonomie, qui avec un disque dur USB attaché ne dépasse pas 4 h. Il faut prévoir une source d’alimentation supplémentaire comme un chargeur USB/allume cigare pour la voiture…

Une passerelle internet

Une autre possibilité de cet appareil c’est qu’il permet également d’établir une passerelle internet wifi de l’hotel. Car n’oubliez pas que lorsque votre appareil est connecté sur le wifi du « MediaShare Wireless », il ne l’est plus sur les autres réseaux Wifi. En position de mobilité, c’est un vrai confort de n’avoir à configurer l’accès Internet qu’à un seul endroit, et tous vos autres équipements viendront se connecter automatiquement dessus.

Une limitation importante, est la capacité de configuration du MediaShare qui est assez simple, puisqu’il détecte les réseaux Wifi présents et il demande ensuite la saisie du mot de passe. Par contre certains hôtels passent par un portail pour vous donner accès au Wifi. Dans ce cas, le MediaShare ne peux pas offrir le partage Wifi.

En conclusion

Je suis satisfait par cet appareil. La configuration nécessite quelques connaissances techniques. A part cela, ce petit boitier permet d’emporter avec soit sa filmothèque, ou ses photos, ou ses présentations. L’application MediaShare mérite elle, une vrai mise à niveau. Ce produit est un vrai plus en mode mobilité…

 

 

 

Posté avec Blogsy

File Browser : Pour accéder aux partages réseaux

 

FileBrowser - Access files on remote computers

Dans le cadre de l’utilisation d’un iPad en entreprise, voire même à la maison, il est nécessaire de pouvoir accéder à des partages réseaux. C’est à travers ces partages, que vous allez avoir accès à vos dossiers personnels ou d’un groupe de travail partagés au sein de votre entreprise.

Le protocole le plus souvent utilisé est CIFS/SMB. Ce protocole permet d’accéder à des répertoires partagés sur le réseau aussi bien par des systèmes d’exploitation Windows (2000+), MacOS X, Linux/Unix (Samba) et la plupart des NAS domestiques et professionnels.

Pour répondre à ce besoin, j’’utilise le logiciel FileBrowser de la société Stratospherix disponible sur l’AppStore pour 3,99 €. Ce logiciel permet de se connecter à des équipements partageant des données au travers du protocole CIFS/SMB. FileBrowser arrive même à se connecter en utilisant le VPN à travers l’Internet.

FileBrowser se présente comme un gestionnaire de fichier assez classique au premier abord.

Capture d’écran iPad 1

  • Sur la partie gauche, vous allez retrouver les différents espaces de stockages définis. Ces espaces sont aussi bien ceux qui sont en local (iTunes Sync, les répertoires locaux, la librairie Photo…), que les espaces distants (TimeCapsule, Mac OSX, Windows Server 2003 & 2008, Serveurs Unix Samba et les NAS).
  • Sur la partie droite, c’est un gestionnaire de fichier classique qui est présent. Il permet de réaliser la plupart des opérations classiques à réaliser sur un fichier ou un répertoire. Il permet donc de gérer aussi bien les fichiers locaux que les fichiers distants. Ce gestionnaire de fichier permet aussi au sein de l’application de visualiser un certain nombre de type de fichiers (PDF, iWork, Microsoft Office, les fichiers HTML, les fichiers images…). Enfin, il sait gérer l’ouverture de fichiers ZIP.

image

Pour éditer un fichier disponible sur le réseau, il suffit de choisir l’option Ouvrir Avec… bien connue, de choisir l’application la plus adaptée. Une fois l’édition terminé, il suffit de renvoyer à FileBrowser le fichier modifié, toujours avec l’option Ouvrir Avec… et de le reposer dans son espace de stockage. La manœuvre est un peu fastidieuse, mais il n’y a pas d’autres moyens de faire connaissant les limitations de l’iPad sur le partage de documents inter-applications.

Des fonctions évoluées sont prises en charge comme :

  • la copie d’un groupe de fichiers ou d’un répertoire et de ses sous-répertoire en tâche de fond,
  • la diffusion via AirPlay d’un flux audio ou vidéo,
  • de rechercher des fichiers sur les différents espaces de stockage…

FileBrowser est une application stable, facile à prendre en main. Le site Web de l’éditeur permet d’avoir accès à des documents permettant de paramétrer l’application en fonction du type de connexion recherchée. L’application fait bien son travail et les fonctionnalités sont suffisantes pour justifier son prix.