Setapp : la location d’applications pour Mac

Setapp est un service d’abonnement pour des applications Mac. Ce service a été lancé li y a un an et demi. En janvier, il y avait 15 000 abonnés.

Pour 10 $ par mois, sans engagement, vous avez accès à plus d’une centaine d’applications, classées par thème :

  • Lifestyle
  • Créativité
  • Outils de développement
  • Productivité
  • Hacks pour Mac
  • Ecriture et blogs
  • Enseignement et recherche
  • Entretien
  • Gestion des tâches
  • Comptabilité personnelle

Pourquoi un tel service ? L’idée est de vous mettre à disposition des applications à jour en fonction de vos besoins. Au départ, j’étais un peu septique. Je n’en voyais pas l’intérêt. Et puis un jour, j’ai eu besoin d’upgrader mon éditeur de site Web RapidWeaver. Quand j’ai vu le prix, je suis revenu voir l’offre Setapp.

J’ai constaté que la dernière version était disponible, qu’il y avait d’autres logiciels que j’utilisais et qui me sont devenus indispensables (Clean My Mac, iStat Menu, 2Do, Gemini II, iThoughtsX, etc.).

Ce service est devenu pour moi évident. Le choix des applications est vaste. La plupart sont de bonnes qualité. La recherche d’un logiciel pour un nouveau besoin devient facile et rapide. Elles sont toujours à jour. Il n’y a pas d’achat intégré. Les applications qui ont ce type d’achat les mette directement à disposition. Vous pouvez installer les logiciels sur plusieurs Mac.

Effectivement, je ne suis plus propriétaire de mes logiciels, mais en faisant le compte entre les achats, les mise à jour payantes et les achats in-app, je considère que Setapp est une excellente affaire, d’autant plus qu’il y a régulièrement des promotions.

C’est une offre qui me parait indispensable pour un acquéreur récent d’un Mac. Pour les autres, cela s’étudie au cas par cas en fonction des logiciels utilisés et de leur fréquence de mise à jour.

Changer le disque SSD d’un MacBook Air mi 2013 (et après)

500 Go pour mon MBA

 

J’ai un MacBook Air mi-2013, que j’ai acheté d’occasion il y a quelques mois. C’est une machine qui me faisait envie depuis sa sortie.

Je l’ai acheté sur eBay. Il avait son écran HS et moyennant 200 € je lui ai offert une nouvelle vie.

Depuis, il fonctionne comme une horloge. Le MacBook Air est une machine de qualité, très bien construite, plutôt performante et normalement très fiable.

En revanche, son point faible est son évolutivité, car la RAM est soudée et le disque dur n’est pas au format M.2 PCIe qui est le format le plus largement diffusé.

Le choix pour la ram soudée s’explique facilement car cela permet de réduire la consommation et par conséquent améliorer l’autonomie de la bête. De plus, Apple a fait le choix de la LPDDR3, qui n’existe pas en barrette et qui permet d’avoir des cartes mères plus fines.

Pour le disque dur, en revanche je n’ai pas d’explication. Du coup, ces disques très particuliers ont un coup prohibitif. Mais j’avais vraiment besoin d’espace supplémentaire et du coup j’ai cherché une solution financièrement raisonnable.

J’ai fait l’acquisition sur Amazon d’un adaptateur M2 type PCIe (B+M ou M Key) vers SSD en 12+16 points et d’un disque Samsung 970 MZ-V7E500BW Evo SSD Interne 500 Go.

J’ai fait le choix de ce disque, car je suis en MacOS High Siera (10.13) qui supporte nativement les disques NVMe plus performants actuellement que les précédentes générations.

Résultat, à l’aide d’iFixit le démontage et le remontage est très facile. Il y en a maximum pour 10 minutes. Le petit adaptateur supplémentaire est suffisamment petit pour que le nouveau disque s’installe sans forcer en lieu et place du disque d’origine.

Attention, avant de vous lancer dans le changement faites une sauvegarde time machine complète, pour pouvoir restaurer votre machine après le mise en place du nouveau SSD. Il vous faudra le formater au format APFS.