UPAD – une application de prise de note

J’ai toujours été sceptique quant a l’usage des applications de prise de notes manuscrites avec un iPad. J’ai essayé plusieurs fois, mais mis a part pour annoter de manière très brève un PDF en relecture, l’écriture au doigt ne me satisfait pas.

Depuis quelques semaines maintenant, j’ai fait l’acquisition d’un stylet Bamboo de Wacom sur les conseils d’un ami, et effectivement avec ce stylet il est vraiment possible de dessiner et même d’écrire de manière agréable. De façon assez curieuse, je retrouve une certaine gourmandise a écrire et gribouiller, ce qui ne m’était pas arrivé depuis longtemps.

Du coup, je me suis mis à la recherche d’un logiciel de prise de notes manuscrites. J’en ai essayé quatre :

  • NoteShelf
  • NoteTaker HD
  • Penultimate
  • UPAD

Tous les quatre sont d’un très bon niveau, mais UPAD est le seul que j’ai retenu. Voilà pourquoi…

Tout d’abord, attention, UPAD est un logiciel qui demande un certain investissement de la part de son utilisateur pour se l’approprier.

UPAD n’est pas qu’un logiciel de prise de note manuscrite, il permet aussi de faire des annotations à partir du clavier.

Au démarrage de l’application, nous arrivons toujours sur l’écran d’accueil qui donne accès aux trois fonctions principales:

  • Note Pad : permet de prendre des notes à partir d’une page vierge.
  • Book Pad : la capacité de lire vos fichiers PDF, de les annoter, créer des petits croquis, mettre en évidence les notes importantes et de les renvoyer annotés.Possibilité d’ouvrir directement des fichiers PDF créés avec d’autres programmes UPAD.
  • Photo Pad : la possibilité de revoir vos photos pour ajouter des commentaires, pouvoir les décorées avec le crayon ou modifier son cadre.

Écrire

Si vous décidez de prendre des notes directement à partir d’une feuille vierge, tout d’abord il faudra choisir le papier sur lequel vous souhaitez écrire. De nombreux modèles sont proposés, du plus professionnel au plus fantaisie. UPAD met à disposition aussi des modèles spécialisés, comme par exemple un agenda papier (jour, mois, années), ou un papier pour réaliser des Storyboard. UPAD permet aussi d’importer ses propres modèles à partir d’un fichier PDF. Vous avez malgré tout la possibilité de choisir une simple page blanche.

Une fois le papier choisi, vous pouvez y ajouter une grille personnalisable aussi bien du point de vue du type de grille, de l’espacement entre les lignes que la couleur des lignes.

Comme tous les bons logiciels de saisie manuscrite, UPAD offre la possibilité de pauser la paume de la main sur l’écran comme on le ferait avec une feuille de papier. Ce système de repose poignet permet d’éviter de perturber le travail en cours. Cette protection peut être activée ou désactivée a la demande, et positionnée ou l’on veux en fonction des besoins.

De plus, cette protection de poignet, inclut une fenêtre de zoom, dans laquelle vous pouvez écrire de manière plus confortable. Cette fenêtre de zoom est représentée a l’écran par une zone claire qui peut être positionnée avec le doigt, mais qui peut être agrandie ou réduite en fonction des besoins. Enfin, dans cette fenêtre de zoom, il est possible de positionner une zone d’avancement automatique, en rouge sur la copie d’écran ci-dessous, qui permet lorsque l’on commence à écrire dessus de décaler la zone d’écriture au fur et a mesure. Ce systèmes permet lorsque l’on arrive en fin de ligne de passer automatiquement à la ligne suivante. Cette zone est aussi ajustable, car elle dépend de vitesse d’écriture de l’utilisateur.
Cela parait compliqué, mais après quelques minutes de pratique, ce système est très naturel à utiliser. Honnêtement c’est ce point là qui pour moi fait la différence par rapport à NoteShelf. Durant une réunion vous pouvez écrire une pleine page sans jamais avoir à appuyer sur un seul bouton. Tout est automatique a partir du moment où vous avez bien calibrer UPAD en fonction de votre écriture.

Saisir une note

UPAD même s’il est conçue principalement pour la saisie manuscrite de notes, il permet aussi de saisir à partir du clavier des notes. Vous pouvez soit saisir une pleine page de note avec ce système, soit rajouter des notes a la façon Post-It sur telle ou telle partie de la note ou du document en cours.

L’import/export

UPAD permet d’exporter les notes au format PDF, sous forme d’image, de les imprimer et de les envoyer par e-mail, sur Facebook ou Twitter.

Ce point a été particulièrement étudié. La qualité de l’exportation PDF est remarquable, il même possible de choisir les pages a exporter dans un document, plutôt que de prendre systématiquement toutes les pages d’un document.

UPAD permet aussi, ce qui est exceptionnel sur l’iPad de recevoir un document a annoter d’une autre application (Notebooks for iPad dans mon cas), de réaliser les modifications et de les renvoyer à l’application initiale. C’est d’un confort !

UPAD permet de gérer des répertoires pour faciliter l’organisation des différents documents traités.

En conclusion

Cette application est presque parfaite pour ce genre d’usage. UPAD n’est pas la seule application de ce type et de ce niveau. Elle se compare a NoteShelf, NoteTaker HD et Penultimate.

UPAD a ma préférence de loin (mais c’est une vision personnelle des choses…). L’interface est simple et élégante, facile a utiliser à partir du moment où l’utilisateur s’est imprégné de la philosophie du produit. La qualité de l’exportation PDF et la facilité d’échange d’un PDF avec une autre application m’ont convaincu.

Attention, toutefois je ne suis pas sur que cette application soit adaptée aux gauchés…

UPAD est disponible sur l’App Store au prix de 3,99 euros

UPAD existe aussi en version Lite gratuite, ce qui est une démarche très appréciable pour évaluer sa « compatibilité » avec cet outil…

Goodreader ! Un utilitaire indispensable…

Goodreader est certainement l’un des utilitaires les plus répandu sur les iPad. Cet outil est un très bon lecteur de fichiers PDF. Il permet d’annoter les PDF, de surligner, de souligner et de commenter les fichiers. Depuis la dernière version, l’interface a été revue ; la navigation par onglet a été rajoutée, des barres contextuelles ont fait leur apparition.

Toutes les possibilités d’annotation inimaginable sont présentes. Il ne manque rien même comparé a des outils comparables sur PC comme Acrobat.

Juste comme outil pour lire et annoter des PDF, il est déjà très bien. Mais Goodreader a deux fonctions supplémentaires qui le rendent indispensable :

  • Le gestionnaire de fichier : Goodreader permet de créer une arborescence complète de stocker ses fichiers, de les copiers, de les déplacer, de les partager avec d’autres applications
  • un outil de transfert de fichiers : il permet de rapatrier ou d’expédier des fichiers en FTP ou en Webdav sur MobileMe ou DropBox. Il permet de garder synchroniser des répertoires locaux et DropBox par exemple.

Le prix de l’application est largement mérité. Les récentes évolutions montrent que le développement continu malgré sa richesse fonctionnelle qui est déjà importante. N’hésitez pas…

Un clavier externe Bluetooth ! Bof…

J’avais envie d’un clavier externe depuis un moment. J’aime bien le clavier intégré de l’iPad mais de temps en temps lorsque le texte est long, je voulais profiter de l’écran complet.

J’ai donc investi dans un clavier Bluetooth de la société BeeWi un BBK-300 Azerty. J’ai longuement hésité entre le clavier Apple et celui-ci. J’ai privilégié la taille du BBK-300 qui a juste les dimensions de l’iPad en mode paysage. Direction Amazon, quelques jours plus tard et 60 euros en moins, voici le clavier.

L’appareillage Bluetooth se fait de manière très facile. En moins d’une minute, le clavier et l’iPad dialoguaient sans difficulté. Pour certaines applications, comme Pages et Notebooks c’est un vrai plus. Il est possible de se déplacer avec les flèches, on retrouve vite les sensations d’un portable et c’est vraiment très agréable.

J’ai été nettement plus déçu par Numbers. En effet, les flèches ne marchent pas et il n’est pas possible comme sur un bon vieil Excel des PC de ce déplacer de cellule en cellule. Le clavier dans ce cas n’apporte rien et c’est bien dommage.

Pour se focaliser plus précisément sur le clavier, je le trouver trop compact. Je suis toujours en train de taper sur la mauvaise touche. Le reste du temps la frappe est correcte. Au bout d’une semaine, je le sort de mon sac et là PAF une touche en moins. Le petit bitoniau en plastique sous la touche est cassée…pas réparable.

En conclusion, le clavier est un plus pour tout ce qui est traitement de texte. Pour le reste, je n’est pas vu la valeur ajoutée. Je rachèterai un clavier, mais celui d’Apple la prochaine fois, et probablement avec la housse Origami Workstation. En revanche, je ne peux pas conseiller le clavier de BeeWi BBK-300.

Que faire ?

L’un des outils professionnel et personnel sur l’iPad et l’Iphone les plus utilisés est certainement le gestionnaire de tâches. J’ai essayé de nombreux outils disponibles sur le store :

  • Things
  • Omnifocus
  • Pocket Informant

Finalement au quotidien, je n’en utilise qu’un seul : 2Do Tasks Done in Style.

J’aime cette application autant pour son interface graphique que pour son ergonomie. Il est possible d’organiser ses tâches de manière rapide, claire et très simplement. C’est sur ce point que tape fort cette application, la rapidité de saisie…

Par exemple, il y a de très nombreuses options disponibles pour les taches, mais la plupart sont masquées de bases. Elles restent rapide d’accès si nécessaire mais « n’encombrent » pas la saisie.

L’application s’ouvre sur l’écran principal qui se découpe en trois zones. Sur la gauche les projets ou sections (a faire aujourd’hui, terminées…), au centre les tâches et sur la droite le détail de la tache sélectionnée. L’une des particularités de 2Do est sa capacité a gérer des actions projets. Ceci évite d’avoir deux demi douzaines de taches a faire sur un écran qui ne sont pas assez ciblées par rapport au contexte actuel lors de l’utilisation de l’application. Cette approche permet de garder une interface plus sobre et permet d’avoir une approche plus logique dans la gestion de ses tâches.

La synchronisation marche a la perfection avec toodledo. Ceci permet de garder le suivi des taches a jour, entre l’iPhone, l’iPad et le PC.

Un dernier point positif, l’application est dite universelle, c’est a dire qu’elle s’exécute aussi bien sur iPhone que sur iPad et évite donc d’acheter deux fois le même produit.

Pour moi, 2Do est le gestionnaire de tâche qui me convient car il est fonctionnel, beau et me laisse gérer mes tâches a MA façon. Est ce que cette application vous plaira aussi ?